Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

17 Juin 1999

Les Européennes ... Vire

4.425 votants et 4.937 abstentionnistes !

Les Virois qui ont rempli leur devoir électoral, dimanche dernier 13 juin, à l'occasion des élections européennes, ont été moins nombreux (47,3%) que ceux qui ont "oublié" (52,7%). Encore, faut-il savoir que sur cent Virois qui sont passés par les bureaux de vote, neuf ont voté blanc ou nul. Ce qui fait qu'au total, 43% seulement des électeurs de Vire se sont exprimés valablement lors de ce scrutin. Ceux-là ont établi le classement suivant :
- liste Hollande (PS-PRG-MDC) : 22,2%.
- liste Sarkozy (RPR-DL) : 16,2%
- liste Pasqua-De Villiers (RPF) : 11,7%.
- liste Bayrou (UDF) : 10,3%.
- liste Cohn-Bendit (Les Verts) : 9,2%
- liste Saint-Josse (CPNT) : 6,3%.
- liste Laguiller-Krivine (LO-LCR) : 5,8%.
- liste Le Pen (FN) : 5,3%
- liste Miguet (Moins d'impôts) : 3,25%.
- liste Hue (PCF) : 3%.
- liste Waechter (Ecologie) : 2,2%
- liste Mégret (MN) : 1,5%.

Cousin et Guillemette

A la lecture des résultats, le maire Jean-Yves Cousin s'est montré d'une prudence de sioux. Il a regretté "le fort taux d'abstention" et noté "l'éparpillement des voix". Concernant le score de Nicolas Sarkozy qu'il soutenait, il a simplement déclaré : "Il fait mieux que la moyenne nationale à Vire. Il ne faut pas tirer de conclusions ce soir. On verra bien. Il faut être prudent."
Jean Guillemette, pour le Parti Socialiste, a été plus... direct  "Le premier parti de Vire, c'est le nôtre. Le contrat est rempli dans un scrutin difficile qui favorise souvent les petites listes. Je note le score des Verts. Nous devons prendre mieux en compte les aspirations écologiques, même au plan local. Je vois, par ailleurs, que Jean-Yves Cousin et Olivier Stirn, les amis de Nicolas Sarkozy et d'Alain Madelin, ne pèsent que 16,2% des suffrages sur Vire. Le succès des socialistes et de leurs alliés conforte la position du gouvernement de Lionel Jospin. Par contre, les élus de la droite viroise participent à la débandade nationale sans qu'un signe local ne vienne contredire leur perte régulière de crédibilité".

Marie-Claire Chevalier à la mairie !

Ce scrutin a été l'occasion de voir une revenante, la conseillère municipale communiste Marie-Claire Chevalier qui, en tant que présidente du bureau de vote de l'école Jean-Moulin, s'est retrouvée à la mairie à l'heure de la proclamation des résultats qui, d'ailleurs, a eu lieu en très petit comité. Marie-Claire Chevalier qui n'assiste plus au conseils municipaux depuis déjà plusieurs mois, reconnaît "faire la morte". A travers les mots, on comprend qu'elle est en délicatesse à la fois avec son parti qu'elle souhaiterait "plus ancré à gauche" et avec ses collègues socialistes et "inclassables" de l'opposition municipale. Elle considère qu'elle n'est pas à même de sièger valablement du fait qu'en raison d'un défaut de transmission de l'information, elle ne peut pas se déterminer en connaissant tous les tenants et aboutissants. Elle précise d'ailleurs : "J'ai voté certaines choses que je n'aurais pas voté si j'avais été mieux informée. Et ce n'est pas agréable de s'en rendre compte !".

 

Les Titres - article précédent - article suivant