Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

24 Juin 1999

AG de l'USM Vire

Le maire va devoir monter au créneau

L'assemblée générale de l'USM Vire omnisports qui regroupe quinze sections de "A" comme athlétisme à "V" comme volley-ball, est convoquée ce vendredi 25 juin, à 20 h 30, salle Chênedollé. A l'ordre du jour figurent notamment une remise de récompenses aux sportifs les plus méritants, le rapport moral du président Marc Andreu et l'intervention du maire de Vire Jean-Yves Cousin. Intervention d'autant plus attendue qu'il y a le feu sur le terrain sportif. En effet, les récentes assemblées générales des différentes sections ont été l'occasion pour nombre de cadres sportifs virois bénévoles d'exprimer leur "ras le bol" par rapport à la politique municipale sportive ou plutôt à l'absence de programme et de priorités dans ce domaine, par rapport aussi à un déficit de communication et de concertation relativement inquiétant. Travers dénoncés depuis longtemps par certains présidents mais qui n'ont fait que s'accentuer dans la dernière période et qu'illustrent parfaitement la gestion, ressentie comme un peu chaotique, de dossiers aussi importants que ceux des courts de tennis du stade Pierre-Compte, de la future piscine ou de l'ex-futur terrain synthétique du stade Pierre-Compte promis par la ville depuis des lustres, pour ne citer que les plus récents ! Ceci sans parler, par exemple, du fait que Vire sera bientôt la dernière ville de plus de 10.000 habitants à ne pas disposer d'une piste d'athlétisme en synthétique. Le maire devra également affronter la gronde des dirigeants de l'USM Vire-omnisports et de nombre de ses sections qui digèrent de plus en plus mal, au point pour certains d'avoir démissionné en bloc, le blocage de la subvention municipale. Un blocage qui dure depuis quatre ans et qui commence à étrangler le mouvement sportif. Il devra certainement encore préciser les rôles dévolus à son adjoint aux sports, au service municipal des sports, aux services techniques, etc. Le flou qui règne dans ce domaine, n'étant pas étranger, non plus, au malaise que tous les observateurs et acteurs du sport virois ressentent actuellement.