Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

22 Juillet 1999

Hubert Lécuyer

Un scieur bohème

Bientôt deux ans qu'Hubert Lécuyer est scieur de bois ambulant. Il est le seul en Basse-Normandie à balader sa scierie derrière son camion 4x4 de ferme en ferme. A 49 ans, l'homme aux neuf métiers différents a trouvé sa voie : amoureux du bois, il sera scieur ambulant jusqu'à sa retraite.

Jeudi 15 et vendredi 16 juillet, de drôles de petites pancartes ont poussé dans les chemins de Saint-Germain-de-Tallevende. Elles indiquent le chemin jusqu'à la ferme de Guy Leprovost, aux Roquelles où un invité spécial s'active dans un tourbillon de sciure. Le scieur de bois ambulant est à la ferme pendant deux jours. Autour de lui, les agriculteurs des alentours attirés viennent voir à quoi ressemble la scierie mobile. "Elle vient des Etats-Unis. Il y en a qui sont réalisées en Allemagne mais nous n'en faisons pas en France. Celle-ci permet de débiter tout tronc, de toute essence et de toute dimension. Sa particularité est de fonctionner avec de l'eau pendant le sciage", explique Hubert Lécuyer.

Scieur ambulant, un métier d'avenir

Les scieries ferment une à une. Avec ma scierie mobile, j'offre aux particuliers la possibilité de scier ses arbres sans qu'il les déplace de chez lui. C'est un gain de temps", continue-t-il."Nous sommes une cinquantaine en France à transporter nos scieries d'exploitation en exploitation. C'est un métier bohème mais qui a de l'avenir. Un projet européen prévoit que les particuliers n'auront plus le droit de transporter leur bois. Les scieurs ambulants seront alors le recours idéal", conclue Hubert Lécuyer. N'importe qui peut devenir scieur ambulant ? "Il faut connaître les bois. Cerisier, hêtre, sapin, poirier... Tous ces bois ne se coupent pas de la même façon", ajoute-t-il. Le tronc d'arbre est calé, la machine démarre dans un bruit sourd... Hubert Lécuyer disparaît derrière une tempête de sciure. Pour les curieux qui l'aurait râter ce mois-ci, sachez qu'il revient dans le canton de Vire au mois d'août... Jetez un coup d'oeil sur les petites pancartes. On ne sait jamais. Elles vous conduiront peut-être vers Hubert Lécuyer. Pour de plus amples renseignements, tél. 02.31.38.66.05 (après 20 h).

 

Les Titres - article précédent - article suivant