Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

22 Juillet 1999

Samedi dernier aux Virevoltés

Sécotine la gamine et Socrate le bourru

Il était une fois un couple d'artistes mal assorti. La femme-enfant est frivole et le vieux, grincheux, a un penchant pour la bouteille. Raconté comme cela, cette histoire ne prête pas rire... Mais Mythique Mi-Toc dépasse la triste réalité pour nous emmener au-delà des apparences voir l'amour qui réunit ces deux êtres que tout désunit pourtant.

Juchée sur une carriole, Sécotine joue de l'accordéon. Cheveu sur la langue et vêtements bigarrés, elle a tout d'une poupée. Un vieux charlot, chaussures baillantes aux pieds, la pousse en maugréant. Le ton est donné : Sécotine et Socrate vont se chiffonner pendant une heure, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Pour Socrate, mélange de stroumph grogon et de Gringeux (un des sept nains) acidulé à la sauce Charlie Chaplin, tout est bon pour râler. Sécotine, c'est la première à pâtir de sa mauvaise humeur. S'il se fait trop blessant, il redevient un doux amoureux... quelques instants. Leur amour est si fort qu'il tue sa belle dans une forte colère et fou de douleur, lui donne son coeur. Sécotine, comme dans les contes de fée, revient à la vie. Ils ne se marièrent pas et n'eurent pas beaucoup d'enfants mais continuèrent à s'aimer très fort. Sécotine et Socrate, c'est tellement nous qu'on en a ri, c'est tellement nous, qu'on en a tremblé.

 

Les Titres - article précédent - article suivant