Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

12 Août 1999

Porte-Horloge

La mariée était en noir !

A première vue, il n'y a pas beaucoup de rapports entre la Porte-Horloge et le mariage. Pourtant, à l'initiative de l'Office Municipal de Tourisme, c'est une exposition sur "le mariage en Normandie" qui meuble cet été les différentes salles du monument-symbole de la ville de Vire.
Cette exposition a de nombreux mérites. Notamment celui de prouver que, jusqu'à la dernière guerre mondiale, exceptée au sein de la bourgeoisie, "la mariée était le plus souvent en noire". Cela vaut pour la campagne et le petit peuple des villes. Des cartes postales, des photos et même des robes de l'époque (au moins deux dont une de 1920) le prouvent ! Tout juste la mariée portait-elle quelques rubans, des gants, un petit col et/ou un voile blancs.
Les mariages, c'est sûr, étaient évidemment l'occasion de faire ripailles le midi et le soir, sinon plus encore. Mais sait-on vraiment à quel point ? Un menu de 1928 annonce, par exemple, pour le déjeuner "galantine de volaille, saumon sauce câpres, salmis de canetons, haricots verts à l'anglaise, gigot de pré-salé, salade, fruits, desserts variés, vins, café, liqueurs" et pour le dîner "potage velouté, langue de boeuf sauce piquante, fricandeau printanier, asperges sauce mousseline, poulet rôti, salade, crème à la vanille, pièce montée Savoie, fruits, desserts variés, vins, café, liqueurs et champagne".

Une dizaine de globes

Une visite dans la Porte-Horloge permet encore d'admirer une élégante armoire de mariage de Lisieux et du beau linge brodé mais aussi une dizaine de globes de verre sous lesquels, au siècle dernier, étaient conservés le bouquet et la couronne de la mariée, le plus souvent sur un petit cousin rouge entouré de différents symboles en métal doré (le tilleul pour la fidélité, la colombe pour l'amour, le lierre pour l'attachement, le laurier pour l'honneur, le chêne pour la force, le raisin pour la prospérité, etc). Le tout fabriqué par le bijoutier ou l'horloger du coin.
On peut aussi découvrir des contrats de mariage du 18ème siècle, des exemples de cadeaux de mariage traditionnels (le fameux petit vase qui pouvait également se retrouver sous globe ou le non moins fameux verre gravé), des coiffes de mariage du siècle dernier, des bijoux et même des robes de mariée d'aujourd'hui !
Les bons jours, cette exposition attire une bonne trentaine de visiteurs qui ont le loisir de participer à un jeu d'observation dont le premier prix sera un week-end pour deux personnes au Futuroroscope. Elle est ouverte jusqu'au 19 septembre, tous les jours, sauf le dimanche, de 14 h 30 à 18 h 30. Entrée 10 F (5 F pour les 12-7 ans, gratuit pour les moins de 7 ans et réduction pour les groupes).