Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

19 Août 1999

Football

A dix, le FCM Virois sauve les meubles

Drôle d'ambiance dans les couloirs du stade Pierre-Compte après le match nul et vierge (0-0) réalisé par les équipes du FCM Virois et des PTT Caen, à l'occasion de la première journée du championnat de CFA2. Les joueurs étaient mi-figue mi-raisin. Quant aux deux entraîneurs, ils ne savaient pas trop quelle attitude adopter. C'est le Caennais Hervé Savaroc qui a eu le mot juste pour expliquer cette ambiance un peu particulière : "Au football, on joue toujours pour gagner".
Le coach des postiers avait des raisons d'être satisfait puisque son équipe qui monte de DH, a obtenu le partage des points à l'extérieur. Mais il pouvait également être déçu puisque ses joueurs ont évolué à onze contre dix pendant un peu plus d'une heure.
De son côté, le Virois Vincent Laigneau était un peu dans le même état d'esprit. Heureux d'avoir sauvé le match nul en étant réduit à dix, heureux également d'avoir eu plus d'occasions franches que les Caennais, même à dix, mais également fâché par la façon calamiteuse dont ses garçons, paralysés par l'enjeu, ont débuté la rencontre.

Plus d'une heure à dix

Privés notamment d'Ody blessé, Thébault, Jacqueline et Thouroude indisponibles, les joueurs du FCM Virois, particulièrement crispés, ont très mal entamé le match. Cela s'est traduit par un premier sauvetage de Geffroy devant Mendes (9) puis par un second de Moret repoussant sur sa ligne un tir de l'ex-Virois Laurent Remars (l'autre ancien Virois Alexandre Bisson, toujours blessé, n'était pas du voyage). Dépassés par les événements, les locaux accumulèrent les fautes jusqu'à ce que l'arbitre Sébastien Munoz, sans passer par le carton jaune, expulse directement Johan Perrette, auteur d'un vilain tacle, heureusement sans conséquence, en plein milieu du terrain (25e minute) ! Paradoxalement, la fin de la première période fut plutôt à l'avantage de Vire. Ainsi, les supporteurs virois qui étaient près de 300 dans les tribunes (170 payants), ont-ils pu voir à la 33ème minute, une demi-volée d'Olivier Lemarié frapper la barre des buts de David Plé.

Dieppe puis Argentan

Scénario identique en seconde période avec quelques occasions assez franches pour le capitaine Yohann Moineaux et l'ex-Flérien Frédéric Gillot. Ceci dit le match nul n'a rien de scandaleux car les PTT eurent également quelques possibilités mais aussi parce que la qualité du jeu s'étiola petit à petit, d'un côté comme de l'autre. Les Virois ont encore des progrès à faire en spontanéité mais aussi dans le jeu collectif. Les deux, d'ailleurs allant de pair.
L'équipe de Vire était composée de Noam Geffroy (1), Jérôme Quentin (2), Laurent Pouchin (3), Stéphane Moret (4), Sébastien Chesnel (5), Olivier Lemarié (6), Jérôme Coubrun (7) puis Stéphane David (13), Johann Perrette (8), Yohann Moineaux (9, capitaine), Cyril Mocques (10) et Frédéric Gillot (11) puis Patrick Labbé (14).
Ce samedi 21 août, les Virois iront affronter Dieppe qui a entamé le championnat par une nette victoire sur Châteaudun (3-1). Le week-end suivant, ils recevront Argentan (battu 3-2 par Mondeville) pour un nouveau derby bas-normand.

 

Les Titres - article précédent - article suivant