Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

02 Septembre 1999

SAFIR de Saint-Sever

Avec le ministre de l'Agriculture

Le onzième Salon des Fourrages et des Initiatives Rurales (SAFIR) qui, depuis mercredi dernier 1er septembre, rassemble plus de deux cents exposants sur soixante-dix hectares aux portes de Saint-Sever, sur la route de Courson et qui compte attirer au moins 40.000 visiteurs (entrée 50 F) comme à Plessala en 1995 dans les Côtes-d'Armor et à Saint-Loup-du-Gast en 1997 dans la Mayenne, va être inauguré par Jean Glavany ce jeudi matin 2 septembre.

Ministre depuis octobre

Jean Glavany est ministre de l'Agriculture (et de la Pêche) depuis moins d'un an. Exactement depuis le 21 octobre 1998. Né à Sceaux voici cinquante ans, marié, père de trois enfants, Jean Glavany a tout d'abord décroché une licence de sociologie, une licence de sciences économiques, le diplôme de Sciences-Po Paris et un doctorat d'économie. Il a été enseignant de 1972 à 1975 puis maître de conférences à Sciences-Po Paris de 1986 à 1992. Il a été élu maire de Maubourguet (Hautes-Pyrénées) en 1989, conseiller général du canton du même nom en 1992 et député de la troisième circonscription des Hautes-Pyrénées en 1993. Il a été réélu en 1997.
Sa carrière politique, véritablement lancée en 1979 avec sa nomination au poste de délégué général auprès du premier secrétaire du Parti Socialiste, l'a amené notamment à occuper le poste de chef de cabinet du président de la République de 1981 à 1988, de délégué interministériel aux Jeux Olympiques d'Hiver d'Albertville de 1988 à 1992, de secrétaire d'Etat à l'Enseignement technique de 1992 à 1993 et de premier vice-président de l'Assemblée nationale en 1997.
Jean Glavany a publié six ouvrages : "Changer le cadre de vie" (1980), "Sport et socialisme" (1981), "La Joconde et Platini" (Liana-Lévi 1985), "Vers la nouvelle république" (Grasset 1991), "L'emploi au coeur du nouveau contrat social" (ADEVA 1994) et "Mitterrand, Jospin et nous" (Grasset 1998).

Au moins deux heures sur place

Jean Glavany arrivera à 10 h 30 dans l'enceinte du SAFIR dont le thème est "Agriculture et développement durables". Il sera accueilli notamment par le conseiller général Marcel Restout, le sénateur et président des Maires du Calvados Ambroise Dupont, le vice-président du Conseil général Philippe de Bourgoing, le député Alain Tourret et le président de la Chambre d'agriculture Jean Soulas. Il consacrera ensuite une heure à la visite du Salon. Il passera par l'atelier "Eau et société" (protection de l'eau, pêche, etc), par la tente des "Organisations professionnelles agricoles" (syndicats, banques, assurances, services de l'Etat, centres de gestion, presse, etc), puis par la tente "Emploi agricole et installation des jeunes agriculteurs". Il consacrera encore un moment au verger et aux techniques de production cidricole, aux nouvelles cultures du maïs et à l'innovation technologique dans le machinisme agricole avant de finir par l'atelier "Pôle pays" où il sera question d'intercommunalité et des contrats territoriaux d'exploitation.
Suivront, à la Maison des CUMA, les discours du président du SAFIR Michel Anquetil, du président de la Chambre Jean Soulas, du président national des CUMA Joseph Beaugeard et du ministre lui-même. Le tout s'achèvera, vers 12 h 30, par une conférence de presse. Il serait étonnant qu'à cette occasion, le ministre ne parle pas de la baisse du prix du lait qui est en train de fâcher les agriculteurs de nos régions.
<$INTER1 >samedi pour le grand public
<$TEXT >Ce SAFIR organisé à l'initiative des Coopératives d'Utilisation de Matériel Agricole (CUMA) du grand-ouest, très professionnel et très pointu les trois premiers jours, s'ouvrira au grand public ce samedi 4 septembre avec des animations comme le concours départemental de labour, organisé par le Centre Départemental des Jeunes Agriculteurs, à partir de 13 h 30. Il réunira dix participants dont quatre Bocains : Jean-Luc Enguehard de Saint-Sever, Thierry Gosselin de Courson, Benoît Esnault de Sainte-Marie-Laumont et Benoît Bachelot de Presles.
Un journal, par contre, suffirait à peine pour dresser la liste de toutes les animations proposées. Disons que pendant les trois derniers jours du SAFIR, il sera question pêle-mêle de l'emploi en agriculture, de "solitude et solidarité", du verger, des femmes, du bio, des consommateurs, de la qualité, des nouvelles synergies entre agricultures, du rôle des élus dans le développement rural, des haies, des énergies renouvelables, de la protection de l'eau, de la biodiversité, des bandes enherbées, de l'ensilage du maïs, du semis direct, de systèmes intensifs propres, de bâtiments aux normes, de la récolte des betteraves ou de l'herbe, de la distribution des aliments, de la pulvérisation, de la valorisation du grain à la ferme, de la distillation du calvados, de la cuisine du canard gras, du Mali, du Nicaragua, du cyclone Mitch, de la recomposition du bocage, du desherbage alternatif, du fumier-lisier, de l'installation des jeunes, des différentes saveurs du cidre, de la Roumanie et du Sénégal, de la gestion des déchets, etc, etc !

Contrats territoriaux d'exploitation

Le principal débat sera sans doute celui qui aura lieu ce jeudi 2 septembre, à partir de 14 h, sur les enjeux et la mise en oeuvre des contrats territoriaux d'exploitation. Y participera notamment Pierre Méhaignerie, ancien ministre de l'Agriculture et actuel président du conseil général d'Ille-et-Vilaine. De son côté, l'Association des Dix-Huits Clochers qui a été créée localement à l'occasion du SAFIR, propose deux concerts ce vendredi soir et un parcours-spectacle ce samedi soir (lire dans Saint-Sever).

 

Les Titres - article précédent - article suivant