Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

16 Septembre 1999

Football

Les Virois sont revenus deux fois au score !

Si le match de football Vire-Poissy qui s'est soldé par un match nul (2-2), samedi soir dernier 11 septembre, n'a pas atteint des sommets techniques ou tactiques, il a au moins été palpitant et a fait vibrer les quelques trois cents supporteurs virois qui y ont assisté. Surtout au cours de la seconde mi-temps.

La malchance de Labbé

En fait, la première période n'a été qu'une suite d'occasions ratées par Patrick Labbé. Très malchanceux, l'avant-centre virois aura au moins eu le mérite de se trouver en position de marquer à cinq reprises (3e, 15e, 19e, 33e et 44e) ! D'autres Virois ont également eu leur chance comme Cyril Mocques sur un beau centre en retrait d'un excellent Fredéric Gillot (34e). Au cours de ce premier acte, l'attaque viroise s'est d'ailleurs montrée plus à son avantage que la défense privée de Stéphane Moret (suspendu et blessé) et qui a eu du mal à boucler les quarante-cinq premières minutes. C'est ainsi qu'un essai de Basilio a été repoussé par la transversale viroise (43e) et que le capitaine Charles Mokeddel a dû s'interposer de belle manière sur une tentative du capitaine Haffiane qui avait profité d'une montée mal orchestrée des défenseurs virois (44e).

Moineaux s'envole

Le premier tournant du match se situe à la 57e minute. Le trio Labbé-Mocques-Ody s'offre une magnifique occasion avec deux tirs contrés in extremis par les arrières banlieusards sur leur ligne. Sur la contre-attaque menée rapidement par la droite, Charles Mokeddel est dépassé par un centre et battu de la tête par un Basilio étrangement seul au second poteau. 0-1, les Virois ne sont vraiment pas veinards sur ce coup-là. Heureusement, dans les rangs virois, il y a un certain Yohann Moineaux qui, trois minutes plus tard, s'extirpe de la ligne arrière, descend une bonne partie du terrain à grandes enjambées, sert Labbé sur sa gauche et, tout cela dans le même élan, propulse de la tête au fond des filets adverses le service que Patrick Labbé n'a pas manqué de lui renvoyer sans contrôle. 1-1, ... Patrick Labbé pouvait retrouver un peu de sérénité et les supporteurs virois croire de nouveau à une justice immanente.

Du rouge pour Gillot

C'était compter sans l'arbitre qui, à près d'une demi-heure de la fin du match, pour une faute qui ne méritait pas une telle sacntion, présenta à Frédéric Gillot un second carton jaune synonyme d'expulsion. Coup dur pour les protégés de Vincent Laingeau tant "Fred" Gillot a su s'imposer dans cette équipe comme un moteur et un créateur même s'il n'est pas toujours utilisé au mieux de ses possibilités. Du coup et les différents changements opérés tendirent à le prouver, Vire allait essayer de sauver le match nul. Mais il fallut encore qu'à la 83ème minute de jeu, Charles Mokeddel se loupe un peu en repoussant un centre de Sinobad et offre à ce même joueur une balle de 1-2. Révoltés par ce coup du sort, les Virois se ruèrent alors sur les buts de Poissy et, à la 87ème minute, obtinrent une nouvelle fois la récompense de leurs efforts grâce à Frédéric Thébault, transformant un penalty sifflé suite à une main d'un arrière sur un corner virois. 2-2 ! A dix, les pensionnaires du stade Pierre-Compte étaient revenus pour la seconde fois au score. Les tribunes, vu les corconstances, n'en demandaient pas plus et les footballeurs de Vire purent sortir du terrain sous leurs applaudissements. L'équipe viroise, désormais septième au classement, était composée de Charles Mokeddel (capitaine), Jérôme Jacqueline (puis Yohann Moineaux à la 30e), Frédéric Thébault, Sébastien Chesnel, Yannick Thouroude, Olivier Lemarié, Frédéric Gillot, Laurent Pouchin, Patrick Labbé (puis Johan Perrette à la 71e), Renaud Ody et Cyril Mocques (puis Stéphane David à la 82e).

De la déception

A la sortie, Vincent Laigneau n'était pas vraiment satisfait. Pour lui, son équipe aurait dû "plier le match dans la première demi-heure". Par contre, il a apprécié, comme tout le monde, la réaction positive de ses joueurs les deux fois où ils ont été menés. L'entraîneur de Poissy, l'ancien professionnel malherbiste Eric Dewilder, pour sa part, était "très déçu. Nous avons mené deux fois à l'extérieur. On pouvait vraiment faire mieux contre cette équipe dont la puissance offensive ne m'a pas vraiment sauté aux yeux."

Mortain en Coupe de France

Pour le compte du troisième tour de la Coupe de France, le FCM Virois qui entre dans la compétition, recevra Mortain, ce dimanche 19 septembre, à 15 h, au stade Pierre-Compte. Les Mortainais jouent en Excellence, soit quatre divisions en dessous des Virois. En championnat, le week-end suivant, un déplacement à Chateaudun (actuellement septième à égalité de points avec eux) attend les Virois.

Les autres résultats

Samedi 11 septembre :
Moins de 17 - Bretteville/Od 2-3
Moins de 15 - Saint-Lô 7-0
Moins de 13 - Vieux 1-5
Dimanche 12 septembre :
Femmes - Alençon 2-3
Espoirs - Alençon 0-3
St-Denis-de-M - Vire (C) 1-1
Carentan - Vire (B) 0-0.

Les prochains matches

Ce samedi 18 septembre :
Bayeux - Mois de 17 ans
Les Pieux - Moins de 15 ans.
Ce dimanche 19 septembre :
Vétérans - Flers, à 10 h.
Martilly - Moins de 13, à 10 h 15
Seniors (A) - Mortain, à 15 h.

 

Les Titres - article précédent - article suivant