Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

23 Septembre 1999

IUT

... entre pot d'accueil et buffet !

Les vingt-huit premiers étudiants du département virois Hygiène-Sécurité-Environnement de l'IUT de Caen ont été accueillis comme des rois en pays virois. Mercredi dernier 22 septembre, la ville de Vire leur a offert un buffet dans les locaux du Centre de formation de la rue Georges-Fauvel qui les hébergent provisoirement. C'est d'ailleurs là qu'ils avaient fait leur rentrée le jeudi matin précédent 16 septembre et que l'IUT leur avait mitonné un pot d'accueil avec cidre bouché et véritable andouille de Vire au menu. Cette première matinée de prise de contact s'est déroulée en présence du directeur de l'Institut Universitaire de Technologie Jean-François Le Querler qui fut, de 1982 à 1996, le premier directeur de l'ADRIA de Villers-Bocage. Structure qui emploie aujourd'hui cinquante-cinq salariés et réalise un chiffre d'affaires de près de 20 millions de francs. Il était entouré de Jean Reyrolle, chef de projet et de Gilles Allègre, directeur des études.

Pascal de Campagnolles

Sur les vingt-huit étudiants sélectionnés parmi plus de cinq cents candidats, vingt sont Bas-Normands. Le régional de l'étape est Pascal Griffault, 18 ans, qui habite à Campagnolles. Son père est ingénieur-sécurité chez Filtrauto à Vire et sa mère est agent bancaire à Flers. Pascal sort du lycée Marie-Curie avec un bac S (mention assez bien et 13,11 de moyenne). Lui qui a toujours voulu devenir pompier-professionnel "apprécie comme une chance" l'ouverture de ce département HSE à quelques kilomètres de chez lui. Le Diplôme Universitaire de Technologie HSE est, en effet, un bon tremplin pour embrasser la carrière d'officier de sapeurs-pompiers. Pascal Griffault qui, en troisième, a fait ses "trois jours" au centre de secours principal de Vire, a d'ailleurs noté que, par exemple, 21% des titulaires du DUT HSE formés à Lorient depuis 1975, sont aujourd'hui officiers de sapeurs-pompiers. Les autres Bas-Normands sont de Caen, Carpiquet, Champrepus, Champsecret, Cheux, Domfront, Epinay-sur-Odon, Flers, La Chapelle-Enjuger, La Ferrière-aux-Etangs, Le Mesnil-Rouxelin, Mondeville, Octeville, Orval, Sainte-Mère-Eglise, Saint-Lô, Tamerville et Villers-sur-Mer.

Premier coup de pelle en avril-mai

Vire est le neuvième département HSE de France. Il en existe huit autres à Besançon, Bordeaux, Colmar, Creil, La Ciotat, Le Havre, Lorient et Saint-Denis. Le département de Vire recrutera cinquante-six étudiants en première année dès la rentrée 2001. C'est-à-dire dès qu'il pourra intégrer les locaux neufs qui vont être construits près du lycée Mermoz. Le premier coup de pelle devrait être donné aux mois d'avril ou mai prochains.

 

Les Titres - article précédent - article suivant