Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

07 Octobre 1999

Au conseil

800.000 F d'économie sur deux emprunts !

Réuni le lundi soir 27 septembre, le conseil municipal de Vire a examiné une vingtaine de dossiers. L'un des plus "payants" a été la renégociation de deux emprunts de 3 et 6 millions de francs, contractés en 1994 et 1995 auprès de la Caisse d'Epargne à des taux de 7,10 et 7,50% sur quinze ans. Ces taux ont été ramenés à 4,95 et 5,10%. L'économie pour la ville s'élève à plus de 203.000 F d'un côté et près de 593.000 F de l'autre, soit un gain total de l'ordre de 800.000 F !

De tout un peu

Rocade et espaces verts : pour les espaces verts situés sur la rocade entre les panneaux d'agglomération, le conseil municipal se déclare favorable à la signature d'un accord avec le département, identique à celui passé pour le rond-point de La Papillonnière (le département supporte le coût des fournitures dont les plantations choisies par la ville ainsi que celui de l'installation d'un système d'arrosage intégré et la ville se charge de la plantation et de l'entretien). Cet accord concernera les deux nouveaux ronds-points de l'avenue de Bischwiller et de la route d'Aunay ainsi que la bande axiale située entre eux.

13.600 F pour les maisons fleuries : le conseil vote un crédit de 13.600 F pour récompenser les cinquante-cinq candidats du dernier concours communal des maisons fleuries. Les prix iront de 60 à 800 F.

Restructuration de la Trésorerie : le conseil souhaite la réalisation d'une étude-diagnostic en vue de la restructuration des locaux de la Trésorerie de la place Castel. Il demande également au maire de lancer la consultation des architectes et prévoit l'inscription des crédits nécessaires au budget supplémentaire 1999.

305 m² d'IUT : le conseil attribue à l'IUT une sixième salle (30 m²) disponible au premier étage du centre de formation de la rue Georges-Fauvel. La surface totale dont dispose le département HSE virois, en attendant la construction du bâtiment qui doit l'abriter définitivement près du lycée Jean-Mermoz, est ainsi portée à 305 m². Inspection de l'Education nationale : le conseil autorise le maire, à compter du 1er octobre et pour une durée de trois ans, à louer à l'Inspection de l'Education Nationale 224 m² de bureaux, dans le Centre de formation de la rue Georges-Fauvel, moyennant un loyer annuel de 49.548 F.

Préservation du bois : le conseil donne un avis favorable à la demande présentée au préfet par Hervé Guillou, PDG de la SA Lemaréchal, visant à obtenir l'autorisation d'exploiter une installation de mise en oeuvre de produits de préservation du bois et de matériaux dérivés, dans son établissement situé rue de l'Allière, sur la zone du Maupas, "sous réserve du respect des prescriptions des services de l'Etat". Demande qui fait l'objet d'une enquête publique jusqu'au mercredi 20 octobre.

Cinéma et fidélité : le conseil décide, à compter du vendredi 1er octobre, de porter le prix de la place-fidélité adulte, au cinéma Le Basselin, de 29 à 31 F. Dans le même temps, il décide que le carnet-fidélité ne comportera plus que cinq tickets au lieu de dix. Valable jusqu'au 30 septembre 2000, il sera donc vendu 155 F au lieu de 310 F. Le conseil craint, en effet, "le franchissement du seuil psychologique des 300 F alors que les billets-fidélité représentent à eux seuls près de 30.000 des 65.000 entrées enregistrées annuellement au Basselin". A noter que le carnet-fidélité pour les moins de 16 ans est vendu 130 F.

 

Les Titres - article précédent - article suivant