Le Bocage Libre

 

un parc Lenormand (presque) tout neuf !

Le "nouveau" parc Lenormand, dans les Vaux de Vire, a été inauguré le jeudi midi 8 avril, par le maire de Vire Jean-Yves Cousin entouré d'Alberte Eude, présidente du CCAS, de Michel Horn, président de Rivières et Bocages-Chantiers et de Dominique Fouchard, secrétaire général de la Fondation AXA.

avec René

René Lenormand, lui-même, bien que mort en 1871, était présent puisque son buste en plâtre, habituellement conservé au musée de Vire, avait été posé, le temps de la cérémonie, sur le bloc de marbre blanc où son nom est gravé. Avocat par nécessité et botaniste par passion, René Lenormand qui s'était retiré assez jeune au château de L'Enaudière, à Saint-Germain-de-Tallevende (propriété aujourd'hui habitée par Charles Amand), a légué ce parc à la ville de Vire qui l'a parfaitement entretenu jusqu'à la fin de la guerre 1939-1945. Ensuite, les Virois, dont la quasi-totalité des habitations avait été détruite, ont eu bien d'autres chats à fouetter...

Les travaux de rénovation de ce parc qui "appartient à la mémoire collective viroise" selon le maire, ont été entrepris par deux équipes de quatorze CES. Ils ont débuté en novembre 1997 par l'abattage des arbres morts ou dangereux, le débroussaillage et le nettoyage.

un jardin pédagogique

Une période de concertation a suivi, notamment avec les responsables de l'Association du quartier de l'Ecluse et les locataires de la résidence Sainte-Anne pour qui ce parc, via la rue du Promenoir où des bancs ont été installés, peut devenir un lieu de promenade.

Les hommes de Rivières et Bocages que dirige Jean-Louis Lethuillier, ont ensuite pu redessiner des chemins, installer des tables et des bancs, poser une main-courante du côté de la cascade, etc. Enfin, sur l'ancien parking de la SGE, ils ont aménagé un "jardin pédagogique" de cent cinquante mètres carré, clôturé et doté d'un abri. Ce jardin potager, entretenu bénévolement par Pierre Desannaux, cadre Guy-Degrenne retraité, accueillera les écoliers des classes primaires de Jean-Moulin, tous les jeudis midi, dès la mi-mai, dans le cadre de l'expérience d'Aménagement des rythmes scolaires. Il est également prévu que les primaires de Pierre-Mendès France et de Paul Nicolle puissent y venir occasionnellement.

120.000 F dont 103 pour AXA

L'ensemble de ces travaux a coûté 120.000 F dont 103.000 F déboursés par la Fondation AXA qui a aimé ce projet réunissant toutes les générations, des écoliers aux retraités en passant par les CES de "Riboc" qui continueront d'assurer l'entretien régulier des lieux.

Cette inauguration s'est achevée par un vin d'honneur à la résidence Sainte-Anne où l'Association des Collectionneurs Virois a présenté jusqu'à dimanche dernier, une intéressante exposition de documents (cartes postales anciennes, vieilles photos, gravures et documents divers) sur la vallée des Vaux, de l'Hôtel-Dieu au Pont des Vaux, en passant évidemment par le parc Lenormand qui avait grande allure avec son grand jet d'eau, sa cascade et son chalet où Raymond Leroy, 69 ans, présent à l'heure de l'inauguration, est certainement le dernier Virois vivant à avoir dormi puisque c'est son grand-père Charles Emond (1880-1945) qui en a été le dernier gardien.

 

Les Titres - article précédent - article suivant