Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

22 avril 1999

avec Miss France et Miss Calvados
seuls les canons de la... beauté ont résonné au Vaudeville
Elue vendredi soir au Vaudeville, devant près de 800 spectateurs, Miss Calvados 1999 s'appelle Lydie Enguehard. Une grande brune de 180 centimètres et de 22 ans aux yeux verts et au beau sourire qui est esthéticienne. Ses parents tiennent le restaurant "Le Bréard", rue du Puits, près de l'église Sainte-Catherine d'Honfleur, dont les spécialités sont la charlotte d'asperges (c'est la saison !), la choucroute de la mer et le mille-feuille de crêpes. Lydie qui a un frère de 17 ans, est une passionnée de danse et de gymnastique, de moto et de voyage. Raison de sa présence à Vire, l'insistance de sa marraine viroise Annick Sallé, comptable à la SOFICOM, dont les bureaux se trouvent au-dessus de la Caisse d'Epargne, place Nationale.

Miss Normandie en 2001

Lydie Enguehard a devancé dix autres candidates dont Anne-Catherine Néel, 24 ans, de Mézidon, première Dauphine après avoir été deuxième Dauphine l'an dernier mais qui ne pourra plus se présenter l'an prochain en raison de son âge et Valérie Le Loup, 19 ans, de Glanville, deuxième Dauphine. Toutes les trois sont sélectionnées pour l'élection de Miss Normandie qui se déroulera à Fécamp le 12 septembre prochain, dernière marche avant l'élection de Miss France 2000 prévue dans les salons de l'Hôtel de Ville de Paris, le samedi 11 décembre, toujours en direct sur TF1 et qui rassemblera quarante-quatre candidates. A noter que Vire accueillera encore l'an prochain l'élection de Miss Calvados 2000 avant celle de Miss Normandie en 2001 et que, vendredi soir dernier, le Bocage virois était représenté par une seule candidate, la Viroise Emilie Forest, 18 ans.

une heure du matin !

La soirée, toujours un peu trop longue, s'est achevée vers 1 h du matin, par le couronnement de Lydie, la remise d'une quantité phénoménale de cadeaux aux candidates et la bise du président de Vire-Avenir Jean Buytaert. Auparavant, les danseuses de Nadine Leprovost avaient occupé la scène ainsi que les Miss de Geneviève de Fontenay, "la dame au chapeau", dont l'adorable Maréva Galanter. La quatrième Miss Tahiti à être devenue Miss France qui est un peu à Sophie Thalmann, Miss France 1998, ce que Tahiti est à la Lorraine.

Pour Miss France 99, le passage à Vire avait commencé par un "ménage" chez un marchand de meubles. Elle a ensuite gagné l'Hôtel-Dieu où elle a été reçue par le maire Jean-Yves Cousin, en compagnie de Geneviève de Fontenay, de sa première Dauphine Paméla Semmache (Miss Paris), etc. Réception au cours de laquelle elle aurait dû être intronisée par la Confrérie de la Véritable Andouille de Vire si cette cérémonie n'avait pas été annulée par "la dame au chapeau" (lire par ailleurs). Miss France, sa première Dauphine et Mme de Fontenay ont, par contre, reçu chacune un cadre contenant un poème rédigé par la Viroise Ghislaine Leblanc-Coursin, spécialiste de la calligraphie et de l'écriture gothique : "Vire est comblée de bonheur/ Vous recevoir quel honneur/Pour vôtre grâce et votre beauté/ Vire ne peut que vous admirer/ De cet instant éphémère/ Vire gardera un souvenir sincère".

6.000 F dans la journée

Une seule absente de marque lors de cette réception. Celle d'Emilie Duvivier, élue Miss Calvados 1998 à Vire puis Miss Normandie et que Geneviève de Fontenay ne veut plus voir depuis ses déclarations dans Le Monde, en décembre dernier, suite à l'élection controversée de Miss France : "Dire qu'on les prend pour des "morceaux de viande", il ne faut quand même pas exagérer. Nous les avons emmenées aux Antilles, tous frais payés. Cette année, elles iront en Louisiane mais il se pourrait bien qu'on leur demande un chèque de caution. Quant à l'élection, elle s'est déroulée dans la plus parfaite transparence. Quel intérêt aurions-nous à tricher ? Que celle-ci ou celle-là soit élue, quelle importance puisqu'il y aura toujours une Miss France ! L'élection de Miss Berry aurait quand même était catastrophique car elle a des problèmes psychiques et qu'elle est influencée par son petit ami rappeur. Ensuite, nous leur offrons quand même une vie privilégiée. En un peu plus de deux mois, la nouvelle Miss France a déjà gagné plus de 200.000 F. Aujourd'hui, à Vire, elle va empocher 2.500 F pour son apparition dans le magasin de meubles et 3.500 F pour son gala au Vaudeville. 6.000 F en tout ! Pas mal pour des filles à qui l'on demande simplement de se montrer, de faire quelques pas en maillot de bain et de sourire ! Moi, je peux regarder tout le monde dans les yeux puisque je gagne 18.000 F net par mois."

Le mot de la fin, c'est encore "la dame au chapeau" qui l'a eu, au cours de la soirée du Vaudeville. Faisant allusion à la situation internationale, elle a émis l'espoir que "les canons de la beauté supplantent le plus vite possible les autres".

 

Les Titres - article précédent - article suivant