Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

13 Mai 1999

Un potager à l'école Pierre-Mendès France

... le retour à la terre

Depuis le mois de mars, les élèves de l'école Pierre-Mendès France de Vire, cultivent leur jardin ! Ils le doivent à la passion pour le jardinage de deux de leurs trois institutrices qui ont réussi à entraîner la troisième dans cette "AEI" (Action Educative Innovante).

Ruban vert

Le jardin de "PMF" a été inauguré le jeudi 6 mai, en fin d'après-midi, en clôture de la journée portes ouvertes de l'école primaire, en présence d'Alain Vallée et de Laurence Legoupil, adjoints au maire ainsi que d'Yves Rondel, inspecteur de l'Education nationale. Tout avait d'ailleurs était parfaitement organisé puisque le ruban était vert et qu'il avait été tendu entre deux bêches enfoncées dans la terre !
Le jardin de Liliane Lefranc (directrice), Nadège Besnier et Isabelle Kérouanton et de leurs cinquante-deux élèves se compose de treize petites "planches" dont le plan est en forme de fleur, selon le voeux des enfants. On y trouve quasiment de tout. Des plantes aromatiques (thym, persil, sauge et menthe), des fleurs (tournesol, belle de jour, corbeille d'argent), des légumes (fèves, haricots, échalotes, tomates et radis), des salades mais aussi des framboisiers et des rosiers. Les écoliers ont déjà mangé de "leurs" radis avec l'appétit que l'on imagine et fantasment beaucoup sur leur prochaine récolte de fraises ! Jusqu'ici tout s'est bien passé puisqu'on n'enregistre qu'un seul échec avec "le pêcher qu'a crevé". Les écoliers se rendent dans ce jardin, pris sur un bout de pelouse au coin de l'école, par groupes d'une dizaine, au moins une heure par semaine.

Un lien inter-âges

Liliane Lefranc juge cette nouvelle expérience particulièrement positive sur le plan pédagogique. Quelle meilleure façon, en effet, de comprendre le cycle des saisons, l'utilité du ver de terre, la classification des plantes ou le passage de la graine au fruit. Elle constate également, avec satisfaction, que la marche de ce jardin intéresse aussi les parents qui donnent des plants ou des graines. Elle caresse d'ailleurs l'espoir que ce jardin puisse redonner le goût du jardinage à certains des locataires de la cité voisine des Quatre Chemins qui disposent tous d'un peu de terrain.
Ce<$I > "retour à la terre"<$N > qui permet aux enfants de se familiariser avec les outils (pour, par exemple, éviter le coup du râteau sur lequel on marche par inadvertance comme dans les meilleures bandes dessinées), a encore l'avantage de créer<$I > "un lien inter-âges"<$N > puisque, par l'intermédiaire du CCAS, des locataires de la résidence Sainte-Anne viennent régulièrement discuter jardin (mais pas seulement) avec les enfants et qu'ils reçoivent les conseils de Pierre Desannaux, retraité et grand jardinier devant l'Eternel. Liliane Lefranc a également noté que le jardinage peut constituer une nouvelle complicité entre petits-enfants et grands-parents qui jardinaient ou jardinent encore en majorité, par delà les parents qui, pour la plupart, ont abandonné ou pas pu exercer cette activité.

Avec la MJC

Dans son "discours inaugural", Liliane Lefranc a notamment remercié la ville qui a préparé le terrain et installé un nouveau point d'eau à proximité du jardin ainsi que la MJC qui a accepté de le prendre en charge durant les vacances, dans le cadre des activités de ses centres de loisirs ou de ses animations de quartier. A noter enfin que les CE1 de la directrice sont particulièrement gâtés puisqu'en plus de leurs visites régulières dans leur jardin, ils vont avoir la possibilité de se rendre une fois tous les quinze jours dans le jardin aménagé au pied du Parc Lenormand dans les Vaux de Vire et donc s'occupe également Pierre Desannaux !

 

Les Titres - article précédent - article suivant