Le Bocage Libre
Les Titres - article précédent - article suivant

 

20 Mai 1999

Commerce virois


Lors du Forum du Commerce Virois, organisé début mai par Vire-Avenir, ont été présentés les résultats d'un questionnaire et d'un sondage réalisés, au cours des derniers mois, auprès des commerçants virois et de leurs clients. Décapant !

Au cours du premier trimestre, les commerçants de Vire et leurs clients ont été questionnés et sondés respectivement par la Chambre de commerce et par trois étudiants de l'Institut Consulaire d'Enseignement Professionnel (ICEP). Les résultats de ce questionnaire et de ce sondage ont été présentés le jeudi soir 6 mai, salle Chênedollé, à l'occasion du Forum du Commerce Virois. Manifestation organisée par Vire-Avenir qui a royalement réuni... quatre-vingts personnes dont le maire !

Pas de fichier-client !

La première enquête comprenant quatorze questions, a été réalisée auprès de 161 commerçants de tous les secteurs d'activité. Il était principalement centré sur le développement d'une carte de fidélité (il en existe une, assez confidentielle, sur Vire depuis cinq ans). Ce projet aura certainement du mal à voir le jour puisque 61% des commerçants interrogés (pourcentages calculés en prenant en compte uniquement ceux qui ont émis une opinion) disent ne pas être prêts à "s'impliquer dans un système collectif et dynamique de fidélité interactive". L'auteur de l'enquête écrit par ailleurs : "Les résultats de ce questionnaire sont parfois surprenants. Exactement la moitié des commerçants virois (50%) pense que leurs concitoyens font la... majorité de leurs achats ailleurs qu'à Vire. Autre constat, les commerçants virois ne semblent pas vouloir mettre en place de stratégie commerciale dynamique car 57% d'entre eux n'ont pas de fichier-client."

304 consommateurs sondés

Le sondage, quant à lui, a été réalisé en février et mars, dans le centre-ville, auprès de 304 consommateurs (62% de femmes et 38% d'hommes, 49% de Virois et 51% d'horsains) auxquels trois étudiants en BTS action commerciale à l'ICEP de Caen (Fréderic Sellem, Raphaël Bin et Sylvain Pannel) ont posé vingt-quatre questions. Ci-dessous, les plus intéressantes et leurs résultats :
- Comment jugez-vous l'accueil dans les commerces du centre-ville ?
Très satisfaisant 5%, satisfaisant 50%, peu satisfaisant 40% et pas satisfaisant 4%.
-Selon vous quels doivnt être les points forts d'un commerce ?
L'accueil 76%, la propreté et l'hygiène 45%, le service 39%, la qualité des produits 37%, les prix 37%, les heures d'ouverture 19%, etc.
-Vous sentez-vous attiré par les vitrines viroises ?
Non 55% et oui 45%.
- Si non pourquoi ?
Manque d'originalité 38%, manque de décoration 30°%, tristesse 20%, manque de lumière 8%, etc.
-A quelle heure souhaiteriez vous que les magasins ouvrent ?
A 10 heures 77%, etc.
-A quelle heure souhaiteriez vous qu'ils ferment ?
A 20 heures 60%, à 21 heures 31%, etc.
-Quelle est votre position par rapport à l'ouverture des magasins le midi ?
Favorable 45%, indifférent 30% et défavorable 25%.
-Comment qualifiez-vous le stationnement en centre-ville ?
Très satisfaisant 6%, satisfaisant 40% et insatisfaisant 54%.
-Où préférez-vous faire vos achats courants ?
Dans les supermarchés et les supérettes 52%, chez les petits commerçants 40% et sur le marché 8%.
-Où aimeriez-vous que se déroule le marché du vendredi ?
Place du Château 55% et dans les rues du centre-ville 45%.
-Vous arrive-t-il d'aller faire vos courses à Flers ou à Caen ?
Oui 56% et non 44%.
-Si oui pour quels types d'achats ?
Les vêtements 59%, la culture 13%, le sport 9%, l'électro-ménager 9%, etc.
-Souhaiteriez-vous trouver une rue piétonne à Vire ?
Oui 42%, non 38% et indifférent 20%.
-Avez-vous apprécié les animations commerciales de l'année 1998 ?
Oui 38%, ne les connaît pas 38% et non 24%.
-Si oui, lesquelles avez-vous préférées ?
Le Salon de l'Automobile 66%, les Fêtes de Noël 16%, le défilé de mode 12%, le concours de vitrines 12%,l'élection de Miss Calvados 10%, le Prix cycliste des Jumelages 5%, etc.
-Connaissez-vous le programme d'animation 1999 ?
Oui 8%, non 92%.

Une clientèle potentielle fidèle...

A partir de ce sondage, les trois étudiants ont rédigé cette synthèse : "Au travers de leurs réponses, les consommateurs mettent en cause indirectement les commerçants, la municipalité et Vire-Avenir. Il conviendrait donc que ces trois acteurs agissent, à leur niveau, pour améliorer la situation.
Les commerçants doivent apporter une attention toute particulière à l'accueil de la clientèle. Il faut également soigner la présentation générale du point de vente. Par contre, les commerçants ne doivent pas partir battus dans la mesure où il existe une clientèle potentielle fidèle aux magasins du centre-ville.
Même si de nombreux efforts ont été faits par la municipalité au niveau du stationnement en centre-ville, ils n'apparaissent pas encore suffisants aux yeux des consommateurs. Par ailleurs, l'organisation ponctuelle du marché dans les rues du centre pourrait entraîner une dynamisation des commerces.
Les organisations commerciales de Vire-Avenir sont bien perçues mais souffrent d'un très fort manque de communication. Un tiers seulement de la population interrogée connaissait son programme 1998 et un vingtième celui de 1999. De plus, il faudrait mettre l'accent sur le fait que les animations sont bel et bien organisées par les commerçants, mettant ainsi en valeur leur implication dans la vie du centre-ville."
Et de conclure : "On peut espérer que la résolution de ces problèmes, réduiront le taux d'évasion actuellement très élevé (plus de 50%) de la population viroise."

 

Les Titres - article précédent - article suivant